Le guide ultime du voyage éco-responsable en 10 points importants

voyage éco-responsable

Être un voyageur vert ne consiste pas seulement à protéger notre planète, c’est aussi une opportunité pour nous tous ! Lorsque vous prenez soin de vos habitudes de voyage et de l’environnement lors d’un voyage international ou national, les avantages sont multiples. Vous contribuerez à préserver ce monde magnifique dans lequel nous vivons en accomplissant des tâches aussi simples que le recyclage dans les hôtels lorsque cela est possible, en portant des vêtements qui ne nécessitent pas de lavage au retour de vos vacances ou même en emportant des valises vides.

Les moyens de transport

Le problème des émissions de CO2 dues aux transports est une préoccupation majeure depuis des années. Il est important de savoir que certains moyens sont plus importants que d’autres en termes de pollution et d’impact sur notre environnement en général, mais il y a de l’espoir ! L’utilisation ou le développement de nouvelles technologies vertes comme les voitures électriques, qui n’émettent rien dans l’atmosphère, car leurs moteurs fonctionnent uniquement avec des batteries, peuvent contribuer à résoudre ce problème en offrant des options plus propres tout en restant pratiques à chaque tournant.

L’avion est le pire moyen de transport, car il émet 360g par personne et par kilomètre. La seule façon d’éviter cette pollution est d’éviter les voyages en avion dès que possible, et ce n’est pas toujours une option. Si vous avez vraiment besoin de votre voiture pour un voyage, essayez plutôt d’en louer une sur place, ou ne conduisez pas du tout ! La location de voiture entre particuliers ou le covoiturage sont aussi des solutions adéquates pour réduire l’émission de CO2 dans l’air.

Si vous cherchez un moyen écologique de vous déplacer en ville, prenez le bus ! Les bus sont plus abordables et émettent 4 fois moins de CO2 que les avions. De plus, ils offrent le Wifi afin que les clients puissent rester connectés pendant leur voyage, tout en traversant différentes villes ou villages dans des pays de toute l’Europe.

Le train est l’une des méthodes les plus respectueuses de l’environnement disponible aujourd’hui ; il est 35 fois plus sûr que l’avion, sans parler de son prix abordable. Il est sans conteste un moyen de transport à la fois pratique, écologique et rapide. Il émet du dioxyde de carbone à quantité réduite, à savoir, 80 fois moins de CO2 que l’avion.

Pour une bonne préservation de l’environnement, opter pour le vélo. C’est sans doute le moyen de transport écologique par excellence. Il n’émet aucune émission de gaz à effet de serre et vous donne l’opportunité de choisir n’importe quelles destinations à votre rythme. De plus, il contribue à votre bien-être, car c’est une activité physique que vous faites, gratuitement.

L’environnement

Sachez que, quelle que soit votre destination, vos actions ont des impacts sur l’environnement. Si vous faites une virée sur la plage ou en pleine forêt, emmenez vos détritus avec vous, ou cherchez une poubelle pour les jeter. Cela peut être banal, mais un seul de vos déchets incitera les autres à en faire autant, et à la longue, le lieu va devenir un vrai dépotoir.

Le feu est l’un des moyens les plus dangereux pour l’environnement. Dans un milieu naturel, restez vigilant. Il ne faut pas que des hectares de forêt partent en fumée, car il faudrait des années pour les faire pousser. Pour vos enfants, incitez-les à prendre conscience de la fragilité de l’écosystème. L’éducation de la génération future est l’une des clés principales pour la protection de la nature.

voyage éco-responsable

Les animaux

C’est par nos actions impensées que des centaines voir des milliers d’animaux sont en voie d’extinction de nos jours. Même si le voyage rime avec découverte, cela ne vous donne pas le droit de manger des espèces menacées dans votre lieu de destination. C’est le moyen le plus rapide pour favoriser le braconnage et la chasse.

Si vous voyez des animaux endémiques en liberté ou en semi-liberté, il ne faut pas les toucher ou même les nourrir. Vous ne connaissez pas leurs aliments habituels et cela peut perturber leurs digestions et les rendre malades. D’ailleurs, les toucher peut emmener le rejet de ces derniers par leurs congénères. Sans oublier que certains animaux peuvent être agressifs au toucher. Si vous devez voir des animaux, choisissez un endroit où ils sont bien traités et éviter de faire beaucoup de bruit pour ne pas les effrayer.

Le séjour et l’hébergement écoresponsable

Pour le logement, le couchsurfing est l’alternative le plus sûre. Il consiste à partager un lieu d’hébergement avec les populations locales pendant quelques jours. Cela permet de réduire considérablement les consommations d’énergies.

Si vous préférez rester à l’hôtel, opter pour la doucherandonné afin de garder votre statut de voyageur écoresponsable. C’est mieux si l’eau reste froide. Si votre lieu de destination vous le permet bien sûr. En plus des bienfaits sur l’environnement, cela améliore la santé. Comme vous devez le penser, ne pas allumer la lumière donne un gain d’énergie. Alors, éteignez la lumière.

Les randonnées

Pour ne pas nuire la faune et les flores, choisissez d’entamer vos randonnées sur les sentiers balisés. Pour la découverte d’un lieu, assez loin de votre hébergement, n’oubliez pas de vous renseigner sur les conditions météorologiques. Il ne faut pas que vous vous perdiez et avoir à recourir l’aide d’un secouriste, car ça va épuiser les ressources publiques.

L’argent

Il est toujours conseillé d’acheter localement pour bien vous adapter à votre pays de destination. D’ailleurs, pour découvrir la coutume et les cultures de la population locale, il faut côtoyer la population.

C’est plus sûr d’acheter les souvenirs sur les lieux de destination plutôt que dans les boutiques de l’aéroport. C’est aussi une façon de faire un commerce équitable.

Les repas écologiques

C’est l’occasion de tester la gastronomie locale. Il est recommandé d’essayer les plats traditionnels des petits restaurants pour savourer des plats que vous ne trouverez pas dans les grands hôtels. Cependant, il faut adopter une alimentation écoresponsable, comme le fait d’accorder les plats en fonction de la saison et de la nature, le réduction de la consommation de viande, et surtout, évitez le gaspillage.

Les achats, les dons et les pourboires

Pour vos achats, tournez-vous vers les vendeurs ambulants et achetés des choses plus respectueux de l’environnement. Lors de vos voyages, mettez en sourdine votre côté généreux. Donner de l’argent aux mendiants, surtout aux enfants, risque de les faire continuer à mendier même en grandissant. Donnez-leur plutôt de la nourriture et des boissons directement.

Pour les dons, il vaut mieux s’adresser à des associations ayant une existence légale. Si vous voulez donner un pourboire à votre guide ou à la communauté d’accueil, il faut se renseigner d’avance sur les usages du pays et les montants raisonnables.

Les attitudes à adopter pour les éco voyageurs

En tant que voyageur responsable, il est recommandé de ne pas laisser des matières dangereuses ou polluantes derrière vous. Quand vous visitez un lieu, faites en sorte de ne pas manger des plats à emporter, car cela engendre l’accroissement des déchets. Puisqu’il faut manger, commandez et restez sur place. Ce geste réduit les risques pour l’environnement.

Se faire aider par un voyagiste écoresponsable

Pour un voyage responsable, l’aide d’un voyagiste est souvent bénéfique. Il vous guide sur le choix des circuits à prendre, les séjours, les locations, jusqu’aux gestes simples que vous devez avoir. Ces gestes sont gratuits, mais l’impact favorable que ça apporte à l’environnement est énorme. Si chaque touristes faisaient la même chose, imaginez le bien que ça apporte au monde entier.

Laisser un commentaire