Quel bois choisir pour bardage extérieur

bardage extérieur

Le bardage est le terme qui désigne le revêtement extérieur d’une maison. Il se fixe sur l’ossature du bâtiment et se pose sur la façade extérieure. Le bardage modifie l’esthétique visuelle de la maison en lui donnant une allure moderne ou ancienne. Il est également utilisé pour dissimuler des fissures sur la façade. Ce revêtement protège l’habitation des intempéries et améliore l’isolation thermique et phonique. Divers matériaux sont utilisés pour le bardage comme la pierre, le métal, ou le PVC mais le plus utilisé est le bois. Il existe plusieurs types de bardage en bois, le choix dépend du goût et des attentes recherchés par chacun.

Les critères de choix d’un bardage en bois extérieur

La durabilité et la solidité sont les principaux éléments déterminants dans le choix d’un bardage en bois. Il faut que le bois ait un niveau de résistance de classe 3 au minimum. Ces types de bois supportent une humidité fréquente due au mauvais temps. Les bois de classe 4 sont recommandés pour les zones très humides et dont une partie du bardage est au contact du sol. Il faut aussi qu’il résiste aux divers agents biologiques comme les termites ou les champignons, mais aussi aux éventuels chocs mécaniques.

L’esthétique est le second paramètre à prendre en compte. Chaque essence a ses propres spécificités, qu’il s’agisse du veinage ou de la teinte. Il faut savoir que le bois se grise naturellement, quelle que soit l’essence choisie, mais cela n’affecte pas ses caractéristiques mécaniques. 

Enfin, le choix varie aussi selon la consistance : bois massif ou bois composite. Ces deux types ont chacun leurs propres avantages et défauts. Il y a aussi le bois en lamellé-collé qui est un bon compromis entre prix et robustesse.

Les différents types de bardage en bois pour extérieur

Les lames de bois pour bardage se présentent sous plusieurs formes, d’une épaisseur de 18 mm minimum. Chacune de ces lames offre un rendu unique et elles sont généralement divisées en 4 catégories.

Le bardage en bois naturel durable

Ce type de lame ne nécessite aucun entretien particulier. Ses propriétés naturelles, dont leurs tanins, la rendent résistante et imputrescible. Ce bois garde une touche d’authenticité en restant noble avec sa couleur naturelle. Avec le temps et sans traitement spécifique, il va se griser et avoir un teint très apprécié en termes de design.

Le bardage en bois traité

Il existe des procédés pour traiter le bois et le rendre durable et résistant. Le traitement par autoclave consiste à l’insérer dans une cuve mise sous pression et à intégrer des produits de protection dans les fibres. Il y a aussi le traitement par haute température dont le procédé est de chauffer le bois dans un four de 190° à 212° et sous pression contrôlée. C’est une alternative aux traitements chimiques. Puis, le traitement par oléothermie consiste à tremper la lame dans un bain d’huile végétale chauffée à basse température afin de faire pénétrer de l’huile au cœur du bois.

Le bardage en bois composite

Il s’agit d’un mélange de bois et d’autres matériaux comme du ciment ou de la résine polymère. Son avantage réside dans la diversification des gammes de finitions et de coloris. Il est à la fois non poreux et imputrescible mais il a un aspect moins naturel.

Le bardage en bois abouté collé

Ce type de bardage a une forme originale, il est obtenu par assemblage de plusieurs longueurs de bois différentes. Ce procédé permet de débarrasser le bois de tous ses nœuds et imperfections et de lui donner un rendu plus régulier et classe. De plus, son utilisation est économique par rapport aux lames de premier choix de grande longueur sans nœuds.

Quelques essences de bois pour un bardage extérieur

De nombreux essences de bois conviennent au bardage extérieur, ci dessous quelques exemples parmi les plus utilisées.

Le pin sylvestre

Le pin est parfait pour une façade naturelle même s’il grise avec le temps. Il est conseillé de le choisir avec un traitement par autoclave, et il doit être de classe 3 ou 4. Il faut également appliquer une couche de protection contre les mousses et moisissures pour avoir une bonne durabilité. Dans une pose en clins, il est plus agréable de voir le bardage coloré, et pour cela, il est préférable de choisir une peinture opaque en acrylique.

Le mélèze

Ce bois de classe 3 est naturellement durable et résistant, parfait pour un bardage extérieur. Il a une couleur qui varie du blond à un brun rougeâtre. Au fil du temps, il se grisaille sans traitement et est sensible à la déformation. Pour bien l’entretenir, il faut l’huiler régulièrement, cela va également le protéger des moisissures.

Le douglas

Cette essence de bois est de couleur rouge avec des nœuds moyens. Il est de classe 3 et est traité en autoclave pour pouvoir plus de résistances aux insectes et champignons. Cependant, comme tous les bois pour extérieur, il se grise ou noircit avec le temps. Il faudra l’entretenir avec du saturateur de teinte pour qu’il garde sa couleur d’origine.

La Red Cedar

Il s’agit d’un bois haut de gamme de classe 3. Il a besoin d’un entretien régulier car il a tendance à se griser dans le temps en patinant sur l’argenté.

L’épicéa

Le bardage en épicéa est traité en autoclave pour résister aux attaques d’insectes, de champignons et de pourritures. Ce type de bois présente de nombreux nœuds irréguliers avec une couleur miel qui tire sur le vert.

Le bois composite et le PVC imitation bois

Les bois composites sont des alternatives aux essences de bois naturelles. Le bois composite a un aspect bois mais a pour avantages d’être sans échardes et de ne pas se griser avec le temps. Il est très facile d’entretien et se décline en plusieurs coloris. Quant au PVC imitation bois, il offre une allure bien soignée et ne requiert aucun entretien particulier. Il est très résistant et léger. Il est traité anti-UV ce qui permet à sa couleur de ne pas s’altérer.

Le bardage de bois pour une maison en bord de mer

Le revêtement de la façade d’une habitation en bord de mer a tendance à s’abîmer plus vite avec les embruns et le vent salé. Pour le bardage en bois dans ces lieux, optez pour une disposition à l’horizontale, cela lui permet de mieux résister aux intempéries et c’est plus facile à remplacer en cas d’usure. Pour l’essence, privilégiez l’épicéa, le douglas et le mélèze. Les bois exotiques comme le doussié ou l’ipé conviennent aussi à cette situation.

Comment fixer un bardage de bois pour le revêtement extérieur ?

Il y a plusieurs façons de disposer les lames de bois du bardage à l’ossature du bâtiment pour le revêtement de sa façade extérieure. Ces différents types de poses sont regroupés en 4.

La pose à clin

Les lames sont fixées horizontalement et se superposent de 1/3 de leur largeur. Cette disposition est la plus utilisée pour un bardage en bois.

La pose à emboîtement

Chaque lame dispose d’une rainure à languette pour assurer la liaison entre elles. Il est possible de procéder à une pose à l’horizontale ou à la verticale.

La pose à recouvrement

Il s’agit d’une disposition à l’horizontale avec un recouvrement dans la forme du profil à 10 cm de la largeur de la lame.

La pose à claire-voie

Les lames vont être disposées à la verticale ou à l’horizontale avec un espacement entre chaque lame. Cela crée un effet esthétique et convient aux styles architecturaux modernes.

Laisser un commentaire